Valoriser un savoir-faire

Dernière mise à jour : 6 avr. 2021

Coeur de métier des artisans et des commerçants, le "savoir-faire" n'est pas toujours apprécié à sa juste valeur. Cela peut se manifester par une baisse évidente du chiffre d'affaires, par des impressions négatives de la part de l'artisan ou encore par des clients qui pensent que les prix sont trop élevés.


Tout d'abord, comment un savoir-faire peut-il être dévalorisé? Souvent à cause des tarifs.

Un client achète un produit fini ou une prestation personnalisée à un artisan. Or, comme dans toute activité artisanale, beaucoup d'étapes sont à prendre en compte dans l'élaboration d'un objet ou d'un projet, de la conception à la réalisation. D'où des tarifs plus élevés que dans le secteur industriel. Mais difficile d'avancer la qualité comme argument prévalent sur le prix.

Alors l'artisan baisse ses tarifs de vente et par conséquent dévalorise son savoir faire puisque son travail n'est pas rémunéré à sa "juste valeur".

La valorisation d'un savoir-faire est un exercice périlleux car il implique, selon moi, une évaluation honnête et impartiale du travail de l'artisan, qui devrait-être faite par un tiers.

En effet, l'artisan mésestime t-il ou surestime t-il son travail? A t-il pris en considération toutes les étapes de fabrication afin de fixer une valeur juste à son produit fini?


En temps de crise, la tentation de solder ou de baisser les prix de vente semble être l'unique issue de secours. C'est une solution valable mais qui doit rester ponctuelle car nul n'en doute, c'est un mauvais calcul sur le long terme.

Posts récents

Voir tout